Partenaires

  • André Cicolella

    Chercheur français en santé environnementale, spécialiste de l’évaluation des risques sanitaires, il a travaillé 1971 par l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS), notamment en développant des travaux de recherche sur les effets des toxiques comme les éthers de glycol.

    Il a contribué à introduire l’évaluation des risques sanitaires en France via son activité à l’INERIS (Institut national de l’environnement industriel et des risques), où il travaille aujourd’hui comme conseiller scientifique.

    Il a présidé la Fondation Sciences citoyennes à sa création en 2002. Il est actuellement porte-parole du Réseau Environnement Santé depuis sa fondation en 2009, dont la première campagne a abouti à l’interdiction des biberons au Bisphénol A.

    André Cicolella est aussi à l’origine de la création de l’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement (AFSSE) avec le député vert André Aschieri et siège au comité d’orientation de l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail).

  • Anny Poursinoff

    Elue députée des Yvelines le 11 juillet dernier (Europe Ecologie – Les Verts), Anny Poursinoff est infirmière de profession, syndicaliste, et elle a été conseillère régionale (Les Verts) de 1992 à 1998 puis de 2004 à 2010.

    Compte tenu de ses engagements, elle a été chargée par le Conseil régional d’une mission sur le développement de l’agriculture biologique en Ile-de-France.

    A l’Assemblée, Anny Poursinoff continue à s’engager pour l’égalité femmes-hommes, l’aménagement équilibré du territoire, le développement de l’économie sociale et solidaire, la santé, la biodiversité ou encore le développement de l’agriculture biologique en circuits courts.
    Pour Anny Poursinoff, il est essentiel de soutenir l’offre en produits bio pour répondre à la demande croissante. En faveur d’incitations financières notamment ainsi que de mesures permettant de faciliter l’accès au foncier pour stimuler la production et l’installation de producteurs, elle considère que le renforcement de la demande doit également être un levier.

    Convaincue que, dans la mesure où un enfant sur deux déjeune à la cantine, l’introduction de la bio en restauration collective apparaît comme une première réponse à l’ensemble de ces enjeux, elle a tenu à parrainer la campagne « Oui au Bio dans ma Cantine ».

  • Claude Aubert

    Pionnier de l’agriculture biologique en France, Claude Aubert est l’un des fondateurs de Terre vivante. Il est l’auteur de nombreux livres sur l’agriculture biologique, l’alimentation saine et les relations entre environnement et santé.
    Ingénieur agronome, il acquiert rapidement la conviction qu’il doit se tourner vers l’agriculture biologique. Il devient secrétaire général de Nature et Progrès et rédacteur en chef de la revue que publie cette association… tout en cultivant un demi hectare en maraîchage bio, et en livrant 2 fois par semaine, avec un vieux fourgon bringuebalant, les quelques particuliers et magasins diététiques intéressés par des légumes bio !

  • Claude-Marie Vadrot

    Grand reporter, à la fois spécialiste des pays en proie à des conflits, de la Tchétchénie à l’Irak en passant par l’Afghanistan, et des questions d’environnement et de protection de la nature.

    Militant écologiste sans oublier la distance nécessaire entre le militantisme et le journalisme, il a été de 1974 à 1983, journaliste au Canard enchaîné, écrivant notamment sur le nucléaire civil, sur les pollutions chimiques, sur l’agriculture et sur les conséquences de la catastrophe de Seveso.

    Après un passage au cabinet d’Huguette Bouchardeau, ministre de l’Environnement, il travaille ensuite au Matin de Paris, pour RMC, puis pour Géo. Journaliste au Journal du Dimanche jusqu’en 2007 pour lequel il fut envoyé spécial permanent en URSS puis en Russie, il écrit maintenant dans l’hebdomadaire Politis et publie régulièrement des articles dans le journal en ligne Mediapart. Il a été dix ans, jusqu’en 2008, président de l’association des Journalistes pour la nature et de l’écologie.

    Il vient de publier un ouvrage sur les dommages de la production hors saison intitulé « Des fraises en hiver et autres besoins inutiles de notre alimentation » et est l’auteur de six livres traitant des questions de nature et d’environnement.

    S’il a décidé de soutenir l’initiative du WWF-France sur les cantines bio, c’est parce qu’elle s’inscrit dans la lignée de ce qu’il défend depuis une trentaine d’années.

  • David Servan Schreiber

    Parrain de la campagne « Oui au bio dans ma cantine » dès sa première édition, nous saluons la mémoire d’un ami précieux et dévoué qui a combattu avec force la fatalité du cancer et qui a longuement travaillé sur le lien entre l’environnement et la santé.

    « Nous ne pouvons vivre en bonne santé sur une planète malade » aimait-il à dire lors de ses conférences. David Servan Schreiber a beaucoup oeuvré pour la promotion d’une alimentation de qualité dans la restauration collective.

  • Edouard Chaulet

    Profondément attaché à sa région, Édouard Chaulet est maire de Barjac depuis 21 ans et conseiller général du Gard.
    Soucieux du bien-être des enfants de la commune, ce professeur d’histoire à la retraite a décidé d’introduire l’alimentation biologique dans le restaurant scolaire de l’école.
    Afin d’assurer un approvisionnement de proximité pour la cantine de Barjac, Edouard Chaulet implique sa commune dans le rachat et la conversion en bio du domaine de “La Grange des prés” situé à trois kilomètres.

    Édouard Chaulet était le personnage central du documentaire de Jean-Paul Jaud Nos enfants nous accuseront, qui a réuni plus d’un million de spectateurs.
    Ce pionnier du bio dans les cantines n’a pas hésité une seconde avant de soutenir la campagne du WWF-France.

  • François Lemarchand

    Diplômé de l’ESCP, puis de Harvard, mais aussi militant de Greenpeace, c’est en 1990 qu’il fonde Nature et Découvertes. Le concept de cette chaîne française de 70 magasins est clair : reconnecter les citadins à la nature. D’abord par des produits autour du jardin, de la randonnée, de la maison, des enfants et du bien-être, mais aussi par des services : partout en France, l’enseigne emmène ses clients à la découverte de la nature.
    La Fondation Nature et Découvertes, créée en parallèle, reçoit, chaque année, 10 % des bénéfices générés par la chaîne de magasins. Le groupe revendique ainsi près de 1 000 projets soutenus pour un montant global de 6 200 000 euros !
    François Lemarchand est également membre du conseil d’administration du WWF-France depuis plus de 20 ans.

  • Isabelle Autissier

    Isabelle Autissier, qui est née à Paris dans le 12e arrondissement, passe sa jeunesse à Saint Maur en région parisienne et découvre la voile en Bretagne dès l’âge de 6 ans.
    En 1978, elle sort de l’École nationale supérieure agronomique de Rennes avec un diplôme d’ingénieur agronome (spécialisation en halieutique)[1]. En 1980, elle mène pour le compte du CORPECUM une recherche sur les langoustines et les gros crustacés. Cette activité de recherche se prolonge pour le compte de l’IFREMER, à La Rochelle sur les pêcheries du golfe de Gascogne. De 1984 à 1990, elle enseigne à l’École maritime et aquacole de La Rochelle.
    En 1991, elle termine 7e au cours du BOC Challenge en réalisant l’exploit d’être la première femme à faire un tour du monde en course. C’est cette réussite qui la pousse à abandonner l’enseignement pour se consacrer entièrement à la course au large.
    En 1996, elle participe au Vendée Globe à bord de PRB, mais est contrainte à l’abandon suite à la casse de son safran.
    En 1999, au cours de la course en solitaire autour du Monde Around Alone (ex-Boc Challenge), elle chavire à 25 nœuds et son bateau reste à l’envers. Le skipper Giovanni Soldini viendra la sauver]. C’est probablement cet accident qui accéléra la décision d’Isabelle Autissier d’abandonner les courses en solitaire. Elle continue néanmoins quelques courses en équipage.

    Isabelle Autissier s’est également tournée vers l’écriture. Après plusieurs récits, essais, ainsi qu’un livret d’opéra, Homo Loquax, elle publie en 2009 son premier roman, Seule la mer s’en souviendra, l’histoire d’une supercherie en mer inspirée d’un fait réel – l’affaire Crowhurst en 1969.
    En décembre 2009, elle est élue présidente de la branche française du World Wide Fund for Nature.

  • Jacques Pelissard

    Député-maire de Lons-le-Saunier, il préside aujourd’hui l’association des maires de France.

    En 1990, il décide de protéger l’eau des puits de captage de Villevieux qui alimente la commune de Lons-le-Saunier. Pour ce faire, il signe une convention avec les agriculteurs locaux pour interdire les pratiques culturales polluantes.

    En effet, considérant qu’une restauration scolaire de qualité s’inscrit en bout de chaîne d’une approche environnementale plus globale, il a commencé par mettre en œuvre des actions visant à protéger la nappe phréatique de sa commune.

    Depuis une dizaine d’années, les enfants de Lons-le-Saunier, dans le Jura, mangent du bio à presque tous les repas. Une nourriture produite localement grâce à un partenariat avec les agriculteurs.

    Militant pour une restauration collective de qualité, Jacques Pelissard a tout naturellement décidé de s’allier au WWF pour promouvoir le bio dans les cantines scolaires.

  • Jean-Jacques Hazan

    Depuis 2008, il est le président de la FCPE, Fédération des conseils de parents d’élèves des écoles publiques).

    Directeur de la restauration scolaire du XIIe arrondissement, il s’intéresse de près à la qualité de l’alimentation proposée aux enfants dans les écoles.

    C’est pourquoi il a choisi d’apporter son soutien à la campagne « oui au Bio dans ma Cantine ».

  • Jean-Marie Pelt

    Jean-Marie PELT, Agrégé de Pharmacie, Professeur de Biologie Végétale à l’Université de Nancy puis à l’Université de Metz, Président de l’Institut Européen d’Ecologie, Professeur Honoraire de l’Université de Metz, connu pour ses nombreux ouvrages traitant du monde des plantes ou de l’écologie et également pour ses séries télévisées (l’Aventure des Plantes) et ses chroniques à France Inter.

  • Jean-Paul et Béatrice Jaud

    Diplômé de l’école Louis Lumière, Jean-Paul Jaud fait un détour par la case Télévision et participe notamment à la grande aventure de Canal +.

    Après l’école de danse de l’opéra de Paris et le ballet du théâtre Joseph Russillo, Béatrice Jaud se tourne vers le cinéma en jouant notamment aux cotés de Patrick Dewaere, Pierre Richard, Jean Carmet, Claude Brasseur et Jean-Louis Trintignant.

    La catastrophe de Tchernobyl en avril 1986 leur fait soudain prendre conscience de l’urgence écologique planétaire. Ils créent alors leur propre société de production, J+B SEQUENCES, au sein de laquelle ils réaliseront des films documentaires dans une totale liberté artistique.

    En 2008 sort leur docu coup de poing « Nos enfants nous accuseront ». Totalisant plus de 300 000 entrées, le film dénonce les ravages de l’agriculture intensive mais il met surtout en exergue les solutions en zoomant sur un village pionnier ayant décidé d’introduire du bio dans ses cantines.

    Parce qu’elle s’inscrit dans la suite logique de son combat, le couple a tout naturellement décidé de parrainer cette deuxième édition de la campagne « Oui au Bio dans ma Cantine ».

  • Lydia et Claude Bourguignon

    Lydia et Claude Bourguignon sont biologistes des sols et fondateurs du Laboratoire d’analyse microbiologique des sols.

    Ils ont analysé plus de 6000 sols sur le plan physique, chimique et biologique à travers le monde et ils ont développé des méthodes de restauration de la fertilité des sols détruits par la révolution verte.

    Ils aident les agriculteurs à restaurer leurs sols et à augmenter la qualité gustative et nutritionnelle de leur production.

    Plus sensibilisés que personne aux conséquences dramatiques de l’agriculture intensive sur la qualité des sols, ils ont décidé de soutenir la campagne « Oui au Bio dans ma Cantine », mettant leur notoriété au service de la promotion d’un modèle d’agriculture plus durable.

  • Marc Dufumier

    Marc Dufumier est un ingénieur agronome et enseignant-chercheur français, dirigeant la chaire d’agriculture comparée à AgroparisTech. Il a été impliqué dans de nombreux projets de développement agricole, en France comme à l’étranger, notamment dans des pays du tiers-monde.

    Membre du Comité de veille écologique de la Fondation Nicolas Hulot, il a fait partie du Comité de soutien à Europe Écologie lors de la campagne des régionales 2010.

  • Michel Husser

    Quatrième génération d’une dynastie de cuisiniers, Michel Husser, grand chef alsacien se fait un point d’honneur d’élever le restaurant le Cerf au sommet de l’art culinaire.

    Convaincu que la démarche Bio est l’avenir de l’homme et de son métier en particulier, il a tenu à parrainer la campagne du WWF-France.

  • Nathalie Kosciusko-Morizet

    Députée de l’Essonne de 2002 à 2007, elle devient ensuite Secrétaire générale adjointe de l’UMP. Maire de Longjumeau, elle introduit du bio dans les cantines scolaires de sa ville.
    Le 15 janvier 2009, elle est nommée secrétaire d’État chargée de la Prospective et du Développement de l’économie numérique.
    Auparavant, elle a occupé les fonctions de secrétaire d’État chargée de l’Écologie, au sein du gouvernement François Fillon II.

  • Olivier Roellinger

    Grand cuisinier français, contre toute attente il décide à 53 ans de fermer son restaurant 3 étoiles. Estimant qu’il n’a plus la condition physique nécessaire pour être quotidiennement derrière les fourneaux, il invoque des raisons personnelles pour justifier son départ ainsi que le vœu d’entamer une « nouvelle vie ».
    Avec sa femme Jane, Olivier Roellinger continue de faire partager son bonheur de vivre entre ciel et Mer dans les Maisons de Bricourt, mais différemment. Dans son restaurant Le Coquillage au Château Richeux avec son fidèle équipage, il est à la recherche d’une simplicité saine, généreuse et élégante.
    Depuis trente ans, il est reconnu comme l’un des plus grands spécialistes des épices en Europe et parcourt le monde à la recherche de la plus belle qualité. Dans la maison du voyageur à Cancale, il crée des poudres d’épices, des huiles et des aromates adaptés au goût des Occidentaux.
    Considérant que la France doit être le pays du « droit de bien manger », Olivier Roellinger et son épouse ont souhaité apporté leur soutien à la campagne du WWF-France.

  • Pierre Rahbi

    Agriculteur, écrivain et penseur français d’origine algérienne, Pierre Rabhi est un des pionniers de l’agriculture biologique et l’inventeur du concept « Oasis en tous lieux ».

    Il défend un mode de société plus respectueux des hommes et de la terre et soutient le développement de pratiques agricoles accessibles à tous et notamment aux plus démunis, tout en préservant les patrimoines nourriciers.

    Depuis 1981, il transmet son savoir-faire dans les pays arides d’Afrique, en France et en Europe, cherchant à redonner leur autonomie alimentaire aux populations. Il est aujourd’hui reconnu expert international pour la sécurité alimentaire et a participé à l’élaboration de la Convention des Nations Unies pour la lutte contre la désertification.

    Il est l’initiateur du Mouvement pour la Terre et l’Humanisme et est l’auteur de nombreux ouvrages dont Paroles de Terre, du Sahara aux Cévennes, Conscience et Environnement ou Graines de Possibles, co-signé avec Nicolas Hulot.

  • Yann Arthus-Bertrand

    Photographe, réalisateur de documentaires et écologiste français. Son livre La Terre vue du ciel, paru pour la première fois en 1999 et dont a été tiré un documentaire du même nom en 2004, est un best-seller mondial.
    En 2005, il crée GoodPlanet, fondation reconnue d’utilité publique en 2009, et met en place Action Carbone, un programme destiné à compenser les émissions de gaz à effet de serre engendrées par ses propres activités photographiques aériennes.
    Yann Arthus-Bertrand souhaite que sa fondation s’implique dans le domaine de l’éducation à l’environnement en distribuant des posters pédagogiques dans les écoles de France, en organisant des séjours d’éveil à l’éco-citoyenneté pour les jeunes issus de milieux en difficultés ou encore avec la création d’un site Internet d’information sur l’environnement.
    GoodPlanet mène également des projets plus artistiques et engagés comme des expositions photo ou vidéo ouvertes à tous à l’image du projet 6 milliards d’Autres qui regroupe des milliers de témoignages vidéo d’hommes et de femmes du monde entier.

  • Yves Camdeborde

    Chef cuisinier français originaire du Sud Ouest, il est l’un des chefs de file de la cuisine de bistrot.
    Il quitte l’école à 14 ans pour devenir apprenti de cuisine. Après avoir obtenu son CAP il poursuit son apprentissage dans les cuisines du Ritz, du restaurant La Marée, puis de La Tour d’Argent et de l’Hôtel de Crillon.
    En 1992, il acquiert la Régalade, un restaurant du 14e arrondissement de Paris. En 2005, il rachète un hôtel du quartier de l’Odéon et ouvre le Comptoir du Relais Saint-Germain.
    En 2010, il devient l’un des jurés de l’émission de télévision MasterChef.
    Comme tous les amateurs de grande cuisine, il est très sensible à la problématique de la malbouffe.
    C’est pourquoi, il a souhaité mettre sa notoriété au service de la campagne « Oui au Bio dans ma Cantine » afin de promouvoir une restauration de qualité pour nos enfants.

  • logo_Agores

    Agores

    Dès sa création en 1986, AGORES (anciennement ANDRM) s’est fixé pour ambition majeure de « proposer une restauration territoriale moderne, citoyenne et de qualité au plus grand nombre ». AGORES est spécifiquement professionnelle. Elle regroupe les cadres de la restauration collective exerçant dans des collectivités territoriales et autres établissements publics.

  • Logo_AMGVF

    Association des Maires de Grandes Villes de France

    Depuis 1974, les maires et présidents des plus grandes villes et de plus grands groupements intercommunaux de France (plus de 100 000 habitants) sont regroupés au sein de l’Association des Maires de Grandes Villes de France (95 membres).  www.grandesvilles.org

  • Logo BioAddict

    Bioaddict.fr

    Bioaddict.fr est un journal en ligne consacré à l’information sur le bio, l’écologie et le développement durable.

    Ses objectifs sont de diffuser une information claire et fiable, de manière accessible et attractive, auprès de toutes les générations afin de les aider à mieux connaître et appréhender les produits bio et leurs répercussions sur la santé et l’environnement, et de sensibiliser les internautes à la cause écologique et à la protection de la planète.

    Maison, alimentation, santé, beauté, loisirs, environnement…. Retrouvez « toute l’info pour un monde plus bio » sur www.bioaddict.fr

  • Logo Colibris

    Colibris

    Initialement appelé Mouvement pour la Terre et l’Humanisme, Colibris tire son nom d’une légende amérindienne, racontée par Pierre Rabhi :

    Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! ». Et le colibri lui répondit : « Je le sais, mais je fais ma part. »

    Colibris a pour mission d’inspirer un profond changement écologique et humain de la société et de faciliter la coopération et la mise en action des citoyens, élus, entrepreneurs… pour incarner cette mutation sur leur territoire. www.colibris-lemouvement.org

  • Logo-EcoMaires

    Eco Maires

    Les Eco Maires fédèrent et agissent pour et avec près de 1900 communes ou EPCI dont les élus ont choisi d’inscrire, dans leur politique, l’approche environnementale et le développement durable comme prioritaire.

    Après 15 ans d’activité, Les Eco Maires sont aujourd’hui le premier réseau national d’élus mobilisé sur les problématiques environnementales et de développement durable.

    Parmi ses activités « quotidiennes » – échanges d’expériences, mutualisation des compétences, innovation, recherche – l’association a rapidement mis en place diverses actions de valorisation des initiatives locales. www.ecomaires.com

  • eco-SAPIENS

    EcoSapiens.com

    eco-SAPIENS est le guide d’achat de l’eco-consommation référençant une sélection rigoureuse d’eco-produits bio, écologiques et équitables pour les bébés, la mode éthique, les cosmétiques, la maison, les économies d’énergie, et bien d’autres rubriques.

    On y retrouve aussi un espace « eco-infos » composé de dossiers, de fiches-labels, d’actualités, d’un agenda, etc.

  • Logo FCPE

    FCPE

    La FCPE (Fédération des Conseils de Parents d’Elèves des écoles publiques). Avec 300 000 adhérents, la FCPE, première fédération de parents d’élèves, est présente dans la plupart des établissements scolaires.

    Ainsi, au sein des conseils d’école et des conseils d’administration des collèges et lycées, les élus FCPE défendent depuis plus de 60 ans l’intérêt de tous les enfants. Au total ce sont 120 000 parents élus dans les conseils d’école et conseils d’administration.

    La FCPE est à l’initiative de plusieurs campagnes relayées par ses conseils locaux sur tout le territoire : lutte contre le mal de dos, les rythmes scolaires, signalement des heures de cours non remplacées (ouyapacours) et une restauration scolaire de qualité pour tous les élèves. La F.C.P.E. édite: « La revue des parents » (bimestrielle) et « La lettre famille et l’école » (bimensuelle) www.fcpe.asso.fr

  • Logo FemininBio.com

    FémininBio.com

    FemininBio.com est le 1er magazine féminin sur le mode de vie sain et durable : conso engagée, nouveaux modes de vie, santé avec les médecines naturelles, écologie intérieure. Tous les sujets du quotidien sont passés au crible : beauté bio, cuisine bio, jardin bio, maison et déco, mode éthique… www.FemininBio.com

  • Logo FNAB

    FNAB

    La Fédération Nationale d’Agriculture Biologique des régions de France (FNAB) est un organisme professionnel à vocation syndicale qui fédère les groupements régionaux d’agrobiologistes répartis sur l’ensemble du territoire français. Convaincue que la restauration collective est un levier important de développement d’une agriculture respectueuse de l’environnement qui soit accessible à tous, la FNAB accompagne les acteurs de la restauration collective depuis le début des années 2000. Elle a ainsi mis en place une Charte nationale de la restauration collective biologique www.repasbio.org

  • Logo CIVAM

    FNCIVAM

    La Fédération Nationale des Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural est un réseau national d’associations né dans les années 1950 à l’initiative d’enseignants, d’agriculteurs et de ruraux. Les CIVAM se sont fondés sur les valeurs des mouvements d’Éducation Populaire, avec pour but de faire accéder les familles agricoles à une véritable autonomie grâce à la formation et à l’auto formation.

    Au fil des années et des crises agricoles, les CIVAM se sont engagés vers  »d’autres modes de développement » : l’agriculture durable, l’agriculture biologique, la reconstruction de liens entre les populations rurales, agricoles et urbaines, l’éducation du consommateur et du citoyen, la valorisation des patrimoines et des savoirs ruraux…

    Aujourd’hui, dans la continuité de leurs engagements fondateurs et dans un souci constant d’indépendance, les CIVAM accompagnent les initiatives d’agriculteurs et de ruraux et participent au maintien d’un tissu rural vivant. C’est pourquoi, ils soutiennent la campagne « Oui au Bio dans ma Cantine ». www.civam.org

  • Logo GoodPlanet

    GoodPlanet

    Fondation reconnue d’utilité publique présidée par Yann Arthus-Bertrand, GoodPlanet œuvre à la sensibilisation et à l’éducation du public à l’environnement pour tenter de mettre l’écologie au cœur des consciences et de promouvoir un mode de vie plus respectueux de la planète et de ses habitants.

    Convaincue que chacun a un rôle à jouer, que chacun a le pouvoir et le devoir d’agir et de se mobiliser, la fondation GoodPlanet se fixe pour ce faire trois principales missions : Sensibiliser le plus grand nombre de citoyens aux problèmes du monde pour rendre chacun acteur du devenir de la planète et de ses habitants ; Mobiliser les acteurs économiques et politiques en les associant aux actions de la fondation et en leur permettant de s’engager dans une démarche active de développement durable/responsabilité sociétale des entreprises ; Agir par la mise en place de programmes concrets qui permettent d’apporter des réponses opérationnelles aux menaces qui pèsent sur la planète.

    « Il est trop tard pour être pessimiste » Yann Arthus-Bertrand. www.goodplanet.org

  • Logo_Journal-des-Maires

    Journal des Maires

    Créé en 1857, le Journal des Maires est aujourd’hui reconnu comme le mensuel de référence des décideurs locaux. Indépendant des pouvoirs politiques et des entreprises, il vit grâce à la confiance et la fidélité de ses abonnés.

    Chaque mois, il offre à ses lecteurs une information complète de l’actualité des collectivités locales et leur présente les évolutions législatives, réglementaires et jurisprudentielles nécessaires à la gestion locale. www.journaldesmaires.com

  • Logo_LCP

    LCP

    Chaîne parlementaire, politique et citoyenne, LCP-Assemblée nationale varie les écritures pour décrypter et analyser au quotidien l’actualité. Journaux quotidiens, retransmission des travaux parlementaires, magazines hebdomadaires ou mensuels, programmes courts, documentaires et même cinéma … LCP-Assemblée nationale offre le temps du débat et de l’explication sur les grands sujets politiques nationaux et internationaux.Diffusion sur le canal 13 de la TNT, le câble, le satellite, l’ADSL, la téléphonie mobile et sur iPhone et sur www.lcpan.fr

  • Logo_SecteurPublic

    Lettre du Secteur Public

    La Lettre du Secteur Public propose à ses lecteurs, responsables d’administrations et de services publics, qui disposent de peu de temps de lecture, une veille d’information avec un bulletin hebdomadaire, conçu pour une lecture rapide, sélectionnant des informations à valeur ajoutée pour la gouvernance publique.  www.lalettredusecteurpublic.fr

  • Logo Ligue de l'Enseignement

    Ligue de l’Enseignement

    La Ligue de l’enseignement a été créée pour soutenir la création en France d’une école publique et laïque. Aujourd’hui La Ligue est un réseau de 35 000 associations qui agissent quotidiennement sur le terrain. Qu’elles soient jeunes pousses ou gestionnaires, situées à la ville ou à la campagne, elles trouvent auprès des fédérations départementales de la Ligue de l’enseignement un soutien et un accompagnement dans leur mission d’intérêt général. La qualité de la restauration scolaire faisant partie intégrante de ses préoccupations, la Ligue de l’enseignement a décidé d’apporter son soutien à la campagne « Oui au Bio dans ma Cantine ». www.laligue.org

  • Logo_Manifeste

    Manifeste des Services et Commerces de Proximité

    « Le Manifeste des Services et Commerces de Proximité» est un collectif imaginé et réuni par Aromates Relations Publiques et qui fédère des acteurs du secteur marchand, public et associatif, tous animés par la volonté de défendre et promouvoir les services et commerces de proximité. Les membres fondateurs du « Manifeste des Services et Commerces de Proximité » sont Adrexo, Epareca, Pages Jaunes Groupe, Peuplade, l’UNDP et Voisins Solidaires.

    La principale mission du Manifeste est de proposer des engagements concrets en faveur de la proximité et d’y faire adhérer le plus grand nombre d’entreprises, d’institutions et d’associations. Il a également l’ambition de promouvoir des bonnes pratiques et expériences de terrain réussies à travers, notamment, une base documentaire accessible sur son site Internet : www.manifestedelaproximite.com

     

  • Logo_Metro

    Metro

    Metro est engagé de longue date en faveur de la protection de l’environnement, notamment avec l’impression du quotidien à 100% sur papier recyclé, et la publication de deux « Green Metro » par an, communs à toutes les éditions  Metro à travers le monde. En France, chaque jeudi depuis 5 années, la rubrique « Ma planète »  est consacrée au sujet. Metro apporte aussi son soutien à des actions de sensibilisation de grande ampleur (Tara Expédition, La Semaine du développement Durable, Earth Hour, Le Journal 2030 de la Fondation Nicolas Hulot…). www.metrofrance.fr

  • Logo SlowFood

    Slow Food France

    Slow Food est un art de vivre, une certaine idée de l’alimentation associant plaisir et responsabilité tant vis-à-vis des producteurs que de l’environnement. Slow Food appelle au développement de l’éducation au goût car seuls les consommateurs informés et conscients de l’impact de leurs choix sur les logiques de production alimentaire peuvent devenir des coproducteurs d’un nouveau modèle agricole, moins intensif et plus respectueux du vivant, produisant des aliments bons, propres et justes. www.slowfood.fr

  • Logo Terre de Liens

    Terre De Liens

    Terre de liens propose de changer le rapport à la terre, à l’agriculture, à l’alimentation et à la nature en mobilisant l’épargne citoyenne. Il s’agit d’une alternative concrète et innovante qui permet à chaque citoyen de prendre part dans l’avenir des territoires ruraux et périurbains.

    Son objectif est de montrer qu’il est possible de soustraire des terres au marché spéculatif et de les protéger des menaces qui pèsent sur elles. Une fois achetées « collectivement », ces terres ne seront plus jamais à vendre mais seulement à utiliser par des locataires successifs responsables.

    L’usage prime ainsi sur la propriété, empêchant le marché d’exercer une pression financière et écologique incompatible avec la pérennité des usages de ce bien commun trop précieux pour être dilapidé ou concentré entre quelques mains. Terre de liens participe ainsi à recréer une responsabilité individuelle et collective pour la préservation du bien commun que représente la terre. www.terredeliens.org

  • Logo Mairie de Paris

    Ville de Paris

    La Ville de Paris manifeste son intérêt pour le développement de filières bio et s’inscrit dans une démarche de développement durable. Les crèches introduisent progressivement des aliments issus de l’agriculture biologique dans leurs menus. Épinards, carottes, steaks hachés et pommes de terre bio font partie intégrante de l’alimentation des enfants.

    D’une façon générale, la traçabilité des aliments proposés dans les structures de la petite enfance est extrêmement réglementée et fait l’objet d’une surveillance toute particulière. Les structures d’accueil collectives mettent en œuvre un programme nutritionnel très rigoureux en adéquation avec les recommandations du Programme national nutrition santé (P.N.N.S.). www.paris.fr

  • Logo MABMP

    Mon assiette Bio, ma pelle (Vivrao)

    Vivrao est une agence conseil spécialisée dans l’approvisionnement de la restauration collective en produits bio. Elle a lancé le concept « Mon assiette bio, ma pelle » afin de promouvoir et organiser l’introduction de produits bio locaux en restauration collective.

    Concrètement, il s’agit de créer un lien direct et durable entre le donneur d’ordre (collectivité territoriale, opérateur…) et le producteur ( seul ou en groupement avec d’autres ) sur un temps long afin d’être un réel levier au développement de l’agriculture biologique sur les territoires, en phase avec le Grenelle de l’environnement ( 6% de SAU bio en 2013 ), et avec les demandes des collectivités territoriales et des consommateurs.

    www.monassiettebiomapelle.org

  • Logo SNRC

    SNRC

    Créé en 1963, le Syndicat National de la Restauration Collective (SNRC) représente 97% de la restauration collective concédée en France. Il regroupe 30 sociétés, grandes entreprises, PME et TPE, qui emploient plus de 75 000 personnes, dans plus de 12 000 restaurants, implantés sur tout le territoire national. Chaque jour, les adhérents du SNRC servent plus de 3 millions de repas.

    Partenaire de la première édition de la campagne « Oui au Bio dans ma Cantine », le SNRC s’est associé au WWF-France pour la rédaction du guide « Du bio à la cantine, mode d’emploi », diffusé auprès de plus de 3000 professionnels de la restauration collective et élus.

    Pour la deuxième édition de la campagne « Oui au Bio dans ma Cantine », le SNRC réitère son soutien, animé par la volonté d’offrir une alimentation de qualité à nos enfants. www.snrc.fr

  • Logo Vrai

    Triballat Noyal

    Triballat Noyal est une entreprise familiale basée à Noyal sur Vilaine en Bretagne depuis 3 générations. Ses dirigeants se sont engagés dans l’agriculture Biologique depuis 1975 en étroite collaboration avec le monde agricole, convaincus qu’il fallait repenser une agriculture plus respectueuse de l’Homme et l’environnement.

    Lancée en 1995, la marque VRAI symbolise cet engagement. Elle propose une gamme complète de produits laitiers et de plats cuisinés Bio et gourmands.

    Les valeurs de Triballat Noyal sont centrées sur le respect des hommes, de la nature et des savoir-faire avec la volonté d’offrir au plus grand nombre des produits sains et équilibrés.

    C’est donc naturellement que Triballat Noyal à travers sa marque VRAI, soutient la campagne « oui au Bio dans ma cantine » pour donner la possibilité aux générations futures d’accéder à une alimentation à la fois saine, gourmande et respectueuse de la Nature ».

  • Logo VectaBio

    VECTABIO

    VECTABIO est une société de distribution nationale de produits bio en restauration collective, filiale du groupe Ekibio.

    Véritable plate-forme à destination des professionnels, elle propose une gamme complète (épicerie, frais, fruits et légumes, surgelé, entretiens) de produits bio locaux (70% du catalogue) et régionaux pour les établissements souhaitant s’inscrire dans une démarche d’introduction de plats bio dans leur menus. www.euro-nat.com