Crevette enceinte : prise de crevettes pendant la grossesse

Une femme enceinte peut-elle manger des crevettes ?

La grossesse est une étape sensible du cycle de vie. Elle met en jeu l’état physique de la mère et de l’enfant. De plus, elle met à l’épreuve l’équilibre émotionnel de chaque membre de la famille. Au cours de cette période, de nombreux interdits médicaux sont prescrits à la future maman. Au niveau alimentaire, les fruits de mer comme la crevette ont la palme des interdits. Leur consommation est proscrite par les médecins. Les recettes de grand-mères sont quant à elles mitigées sur la question. Peut-on manger la crevette enceinte ? Si non, pourquoi ? Si oui, comment ? Qu’en est-il des autres fruits mers ?

Qu’est-ce que la crevette ?

La crevette est un nominatif donné à une famille de crustacés nageurs appartenant au sous-ordre des décapodes. Ils sont reconnaissables par une forme allongée, une carapace peu résistante et une paire de cinq pattes. Dans cette catégorie, on retrouve les crevettes grises, les crevettes grises, les crevettes banane, les gambas, etc. L’appellation crevette est aussi utilisée par défaut pour les krills ou les squilles. Quelle que soit la désignation spécifique, tous ces dérivatifs répondent par défaut au nom de crevette sur le marché. Ils sont riches en :

  • acides gras
  • acides aminés
  • vitamine B12
  • oméga 3

De plus, la crevette est reconnue pour sa faible valeur calorique. Il semble toutefois déconseillé de manger la crevette enceinte.

Pourquoi ne pas consommer la crevette enceinte ?

Quand on parle de consommer la crevette enceinte, on se réfère surtout à la crevette crue. Disons-le une fois pour toutes, la crevette crue est dangereuse pour la femme enceinte. Elle augmente les risques de listériose et met en danger la vie du bébé. La listériose est une maladie infectieuse induite par une bactérie de type listéria. Il est généralement présent dans les crevettes.

Selon les études faites par de nombreux scientifiques, la femme enceinte présente 20 fois plus de risques de contracter la listériose après avoir pris de la crevette crue. Lorsque la mère est infectée, elle développe des symptômes semblables à ceux de la grippe :

  • fièvre
  • rhume
  • maux de tête
  • fatigue

La maladie est cependant facilement traitable au niveau de la mère. Elle peut aussi être asymptomatique chez la femme enceinte ayant ingéré de la crevette. Une fois infectée, la mère transmet la maladie à l’enfant, car celle-ci est rarement filtrée par le placenta. Le fœtus étant encore à un stade de développement prématuré, il ne dispose pas des anticorps nécessaires pour assimiler la bactérie. Il est dès lors confronté à une infection grave avec des risques de septicémie. La maladie peut aussi occasionner des troubles pulmonaires, neurologiques et cutanés, qui se prolongeront bien après sa naissance.
Dans les cas les plus sévères, la listériose peut entraîner la perte de la grossesse. En dehors de la listériose, manger de la crevette enceinte peut aussi être à la base de l’hépatite A et de la toxoplasmose. Ces deux maladies sont toutes aussi néfastes et funestes pour l’enfant en maturation. Avec des chances de complications aussi élevées, il est préférable de ne pas consommer de crevette enceinte, lorsque cette dernière est crue.

Comment manger la crevette pendant la grossesse ?

Si manger de la crevette enceinte est dangereux lorsqu’elle est crue, il reste possible d’en prendre si elle est au préalable bien cuite. Elle peut être pochée, gratinée, cuite à la vapeur ou au four ou encore bouillie et farcie. La crevette bien cuite est reconnaissable par sa teinte rosée et l’aspect nacré de sa chair. Notez ici qu’il faut éviter les crevettes congelées. La crevette choisie doit être bien fraîche. Ainsi préparée, elle permet à la mère et au bébé de profiter au maximum des composantes bénéfiques de la chair de la crevette. De plus, elle est facilement digérée par tous les acteurs principaux de la grossesse. Elle permet de rééquilibrer l’alimentation de la mère et de l’enfant. Nous recommandons d’en consommer une fois par semaine. Étant donné qu’il faut s’assurer de la fraîcheur de l’ingrédient de base, il est recommandé de ne consommer que des crevettes cuisinées par vos propres soins. Évitez donc d’en prendre à l’extérieur, en restauration ou dans des dîners entre connaissances.

Quelles précautions pour manger la crevette enceinte ?

Lors de l’achat des crevettes fraîches, il faut prendre certaines précautions. L’objectif ici est d’éviter la contagion par croisement et les risques de la consommation de crevette enceinte. La listéria peut se fixer sur d’autres produits frais ou non. Il faut donc bien envelopper les crevettes et les isoler. Cette isolation devra être préservée même dans le réfrigérateur, car la bactérie peut encore se reproduire jusqu’à 4°C. Le processus de multiplication du microbe serait réactivé chaque fois que les crevettes sont retirées et remises dans la chambre froide. Le mieux serait de consommer les crevettes fraîches, en même temps.

Qu’en est-il des autres fruits de mer et l’œuf ?

La consommation des fruits de mer est soumise aux mêmes restrictions que celle de la crevette enceinte. Ils doivent être très frais, bien cuits et bien conservés. Tout comme pour la crevette pendant la grossesse, il faut éviter :

  • les sushis
  • le saumon fumé
  • les œufs crus (même ceux utilisés en mayonnaise)

Articles similaires

Voir aussi

Bronchite asthmatiforme : causes, manifestation et traitement

Tout savoir sur la bronchite asthmatiforme et son traitement

La période hivernale est annonciatrice de fêtes et de nombreuses maladies infectieuses telles que la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *